Notre rentrée littéraire

C’est la première véritable rentrée littéraire de la maison. J’en suis fier.

C’est la première fois que je ne me dis pas : « Il vaut mieux éviter de sortir des livres à cette période, ils seraient noyés dans la masse. »

Il paraît que 607 livres vont sortir entre mi-août et octobre et, parce que c’est la première rentrée littéraire de la maison et qu’on va jouer le jeu jusqu’au bout, on vous propose deux publications le 21 août.

Ce sont des textes étonnants, ils sont audacieux et attendent des lecteurs curieux qui ne se contentent pas de lire la dizaine de livres sélectionnés par une poignée de personnes.
Ce qui nous intéresse, c’est trouver ces lecteurs, mais comment aller à leur rencontre? Pour cela, la maison a besoin des libraires. Elle en a un besoin vital.

 

Chers libraires, vous êtes les seuls à pouvoir faire connaître notre catalogue, à faire vivre la maison. Vous savez – tout le monde le sait – qu’un livre dont vous parlerez, un livre que vous mettrez en avant, sera un livre qui trouvera son lecteur. Je n’invente rien, c’est la règle.

Une recension dans la presse écrite n’étant plus suffisante pour déclencher les ventes, les réseaux sociaux sont un autre allié : si une voix s’élève, d’autres s’y intéressent et tout s’enchaîne.

Alors préparez-vous !

Je vous promets du miel, je vous promets du caviar, je vous promets un succulent clafoutis aux abricots, je vous promets un savoureux petit vin pour étancher votre envie de légèreté, je vous promets des larmes, je vous promets des rires. Je vous promets de la nouveauté. Je vous promets une identité.
Je vous invite à venir partager une certaine sensibilité.

Bonne lecture !

Christophe Lucquin