L'ange gardien de Montevideo

Cet été on vous propose de (re)découvrir quelques titres de notre catalogue. Ici, il s'agit de L'ANGE GARDIEN DE MONTEVIDEO, c'est le premier roman (un peu déjanté) de l'auteur uruguayen Felipe Polleri. J'ai connu Montevideo à l'occasion d'un séjour en Argentine, et je suis tombé amoureux de l'ambiance particulière qui règne dans cette ville, si calme comparée à l'infernale Buenos Aires, si provinciale et si belle, comme retirée du monde dans la baie du grand fleuve d'argent. Lorsque Felipe m'a dit qu'il était d'accord pour que je le publie, mon cœur s'est emballé. Je me suis lancé dans la traduction de « Los sillones marchitos », titre original, et « L'ange gardien de Montevideo » est né. 

Néstor est le gardien d'un immeuble de Montevideo, les habitants se moquent de lui car il est un peu idiot, mais ce qu'ils ne savent pas, contrairement à vous qui allez lire le livre, c'est qu'il est secrètement un ange, né de la douleur du monde pour souffrir et être puni. 
Cette critique sociale un peu folle constitue une belle introduction au travail de Felipe Polleri.

« Il est temps de noter dans ce dossier que je vis dans une ville au bord d'un fleuve ; comme le squelette d'une vache qui serait morte de soif avant d'arriver ou bien morte empoisonnée dès la première gorgée. »

Vous pouvez lire quelques recensions et extraits ici : http://www.christophelucquinediteur.fr/lange-gardien-de-mo…/

13501639_1366328883383727_2724671278636325027_n.jpg