Quand Mexico et Paris se confondent.

Dans ce livre Mexico et Paris s’entremêlent, se piquent des monuments, mélangent leurs histoires. 

Que faire quand les jours et les villes nous paraissent étriqués et qu’il est impossible de s’échapper, de voler, de partir loin ? Pour Arturo, la réponse réside dans la superposition de deux cartes qui lui donne la possibilité d’élargir sa vie et de la rendre plus intéressante. Le jeune homme travaille dans une pharmacie de la capitale mexicaine. Rêveur, il fait de ce lieu l’épicentre de sa création. Paris a une superficie de 105 km2, environ 7,5 % de la ville de Mexico. Dans ce nouveau Paris, ce Paris impossible mais non moins réel, cet épicentre se situe au cœur de la cathédrale de Notre-Dame. Commence alors une juxtaposition des deux villes : la Tour Eiffel se retrouve à l’intersection de l’avenue Reforma et Insurgentes, le Sacré-Cœur, en lieu et place du quartier de Tlatelolco, le bois de Boulogne coïncide parfaitement avec le bois de Chapultepec…
 

Librairie Charybde (Paris), Hugues Robert
« La carte rêvée, le territoire intérieur. La dérive poétique dans toute sa sombre puissance. » [lire la suite]

Le Temps (Suisse), Isabelle Rüf
Paris Mexico District Fédéral est un objet hybride, un livre de dérives qui décolle par échappées d'une réalité effrayante. [lire la suite]

Livrés à domicile (RTBF), Michel Dufranne
« C'est un objet littéraire non identifié ! [...] C'est vraiment un super roman ! » [vers 33'00"]


Roberto Wong est un des auteurs invités du festival Belles Latinas qui se tient actuellement.

Pour en savoir un peu plus sur le livre > ici

1471633376936.png