Rentrée - Le Pays d'où l'on ne revient jamais - Prix Marguerite-Duras - Hendaye - Le Camion - Marseille - 

Cette année, nous ne ferons pas la rentrée littéraire pour la simple et bonne raison que nous n'avons pas trouvé LE texte. Nous ne pouvons pas nous permettre de publier pour publier, car nous, ce que nous aimons, c'est succomber à un texte, une écriture, une originalité, une particularité, et, heureusement, trouver le texte et cette sensation d'être au bord du gouffre qui va avec, c'est rare. Cela peut être vraiment éprouvant, vous savez ? Bien sûr que vous savez, puisque vous aussi vous lisez des livres et connaissez sûrement cette sensation : être bousculé au point de chanceler. Chanceler, n'est-ce pas l'une des plus belles manifestations de la passion ?

Cette année, nous ne serons pas au rendez-vous de la rentrée littéraire, nous n'embêterons aucun libraire avec nos épreuves, nous ne serons pas parmi les 567 romans attendus entre fin août et début octobre, mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas là, d'ailleurs notre entrée en littérature, sur la scène littéraire, c'était il y a quelques années. Nous sommes peut-être jeunes, mais nous sommes avertis.

Juste avant l'été ont paru deux romans français, que vous pouvez toujours découvrir, deux nouveautés qui, selon certains, valent qu'on s'y arrête. Rentrée littéraire ou pas. Parce que le plus important, ce sont les découvertes littéraires, et ces découvertes-là n'ont besoin d'aucune foire, d'aucune cérémonie, d'aucune rentrée littéraire pour exister.

Sortis en avril et en mai, ces deux livres ont souffert de notre manque de visibilité, nous vous épargnons le détail, mais c'est une fragilité que nous partageons avec nombre de nos confrères indépendants. C'est pour cela que rentrée littéraire ou pas, nous avons besoin de vous, de votre curiosité, de votre désir de découverte.

Le premier, écrit par Julien Thèves, s'intitule Le Pays d'où l'on ne revient jamais, un roman qui nous amène là où vivent nos souvenirs, dans les entrailles de l'enfance. On se laisse bercer par son écriture poétique, le livre de Julien, c'est une contemplation. Nous avons appris il y a quelques jours qu'il était dans la sélection du Prix Marguerite-Duras 2018 !
Le deuxième, Le Camion, est le premier roman de Neige Sinno, une marseillaise exilée au Mexique que nous avons eu le plaisir de rencontrer en juin sur sa terre adoptive du Michoacán, près de Pátzcuaro. Dans ce roman étonnant, oral, une bande d'amis rêvent de voyage. Ce n'est pas un livre nostalgique, ni un road book, c'est un roman d'aventures qui se passe dans un camion qui n'avance pas très vite, mais qui va quand même plus loin que prévu. 

Ces deux romans ont une forte personnalité, nous attendons votre avis. Vous pouvez les trouver en librairie, et quand ils ne le sont pas, les commander auprès de votre libraire. Nos livres sont diffusés et distribués par Harmonia Mundi Livres.

lire notre lettre d'information dans son intégralité

Julien, hier soir, sur une plage de la ville de son enfance, la ville de son roman, la fameuse ville de H, Hendaye. (Avez-vous saisi le visuel de couverture ?)

Neige, son livre, sa fille et le petit avion en papier que je lui ai fabriqué, Pátzcuaro, Michoacán, en juin. (Notez le hasard de la chose : nous avons pris cette photo dans le jardin de Neige, dans la langue de la région, le purépecha, Pátzcuaro signifie « lieu des pierres ».)

Julien pendant la rencontre à la Librairie Les Mots à la Bouche à Paris, en avril.

Neige chez elle et la vue sur la colline.

Lisez notre lettre d'information complète ici.