Hitler in Love

Hitler in Love est un livre d’une insolite sensibilité.

Florencia Edwards parvient à faire émerger dans ces nouvelles une enfance affranchie des catégories avec lesquelles l’adulte veut l’intégrer dans la société. Une enfance insaisissable, aussi fugace que fugitive, qui agite et subvertit notre logique routinière, et nous apprend que l’enfant n’est pas l’homme du futur, mais son contemporain présent. De même que l’enfant qui cède à son propre désir déconcerte les adultes de son entourage, le livre de Florencia a décontenancé le lecteur amateur de littérature châtiée et orthodoxe. Car ce livre est foncièrement inclassable, non seulement au sein de la littérature contemporaine, mais aussi dans la tradition de la littérature latino-américaine. La seule œuvre à laquelle Hitler in Love pourrait être rapproché est celle de l’Uruguayen Felisberto Hernández. Plus au nord, peut-être, à celle de l’Américain Steven Millhauser. Et puis plus rien.

Je suis persuadé qu’en refermant leur exemplaire, de nombreux lecteurs de cette traduction de Hitler in Love ne sauront que faire de ce livre. Le défi réside justement dans la manière dont ils pourront cohabiter avec son mystère et adhérer à sa déroute. Publier un tel livre est à n’en pas douter un pari suprême. Une littérature inclassable comme celle de Florencia Edwards a besoin d’éditeurs délurés et hardis. En publiant ce livre, LE Éditions confirme son intrusion dans le vortex de livres barbares, dans le chaos de la littérature sauvage et dans une folie absolue, éblouissante, vorace.

Felipe Becerra Calderón, Paris, janvier 2012


Traduit de l’espagnol (Chili) par Brigitte Jensen
Sortie le 10 février 2012 - 64 pages - 12,00 €
ISBN 978-2-91900-085-2


A propos de l'auteur


 

Ils en parlent

 
h-in-love.png