La maison

De l’audace. Du piquant. De la littérature.

Christophe Lucquin est né à Saint-Denis de la Réunion dans les années 80. Il passe son enfance en outre-mer avant d'arriver en métropole. Il a vécu en Espagne et s'installe à Paris en 2006, où il fera ses premières armes dans l'édition, d'abord comme assistant d'Anne-Marie Métailié, puis comme lecteur et apporteur d'ouvrages pour Anne Carrière.

La maison est née début 2011. Dans un premier temps, elle ne propose que des livres numériques. À la fin de sa première année, elle commence à faire des éditions papier de certains ouvrages avec des tirages limités et numérotés. En 2012, elle abandonne le numérique pour se consacrer au papier. Commence alors une période d'autodiffusion et d'autodistribution. En 2013, elle entame sa collaboration avec Pollen. En 2014 et 2015, c'est La Différence qui assure sa diffusion et Volumen sa distribution. À partir d'avril 2016, Harmonia Mundi assure sa représentation.

La maison publie des auteurs français et étrangers, avec un goût prononcé pour les latino-américains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le jeune éditeur parisien Christophe Lucquin poursuit son œuvre de prospection (le vrai travail de l’éditeur), œuvre courageuse parce qu’elle se situe hors de l’immédiateté, que ce qu’il offre n’est pas forcément à lire dans l’urgence pour être oublié le mois suivant, mais bien des livres sur lesquels on peut parier (dans ce domaine rien n’est jamais certain) que leurs qualités les rendront actuels pour des années, peut-être des décennies. Et c’est bien l’idée de pari qui est audacieuse dans un monde de profits aussi instantanés que possible. » [lire la suite] — Espace Latinos

« Des « livres Lucquin », pour le moins, après lecture, on garde trace. (…) Ils nous désincarcérer de notre propre étroitesse pour nous jeter dans des espaces minimaux ou démesurés auxquels nous n’aurions jamais eu accès sans leur entremise. Dans les livres de chez Lucquin, on entre lecteur, on ressort mutant… Incomplet. Maladroitement autre. Les pièces de notre puzzle identitaire sont jetées en vrac au fond de nous-mêmes. » [article complet] — Filiatio

« Que les éditions Christophe Lucquin vivent, elles le méritent parce qu’elles nous font découvrir des textes que l’on ne lirait pas autrement. »  — Blog des 8 Plumes, L'Express